56- Week-end à Séville

Publié le par Picora Brasil

Un des gros avantages du Portugal est d'être de taille ultra modérée, donc il est facile de se déplacer n'importe où le temps d'une journée ou d'un week-end, dans le Portugal, mais aussi vers l'Espagne ! Et oui, Lisbonne n'est qu'à 2h de la ville d'Espagne la plus proche, Badajoz, Porto est à 1h15 de la frontière et 2h15 de Saint Jacques de Compostelle, et au sud, la côte de Sagres à la frontière espagnole ne dépasse pas 2h (par autoroute).

Aussi, pour ne pas épuiser notre capital "découverte du Portugal" trop vite, on se dit que de faire des petites escapades vers l'Espagne de temps en temps est sympa aussi ! Séville aura été notre choix pour un week-end de fin octobre.

Séville, quelle belle ville que voilà. Capitale de la région d'Andalousie en Espagne et avec ses 700.000 habitants, Séville occupe une place importante dans l'économie espagnole, mais également de l'Europe du sud en général. Bien que située en terre, la ville a un accès facile à la mer (à l'Océan Atlantique plus exactement), via le fleuve Guadalquivir qui est navigable jusqu'à elle. Le riche patrimoine historique de la ville porte la marque des différentes occupations que Séville a subies au cours de son existence, des Grecs à la population actuelle, en passant par les Romains, les Arabes et les Wisigoths. Son architecture n'en est que plus spectaculaire...!

De jour comme de nuit, la ville est vivante, et convient à tous, elle offre de tout, et pour tous les goûts : des parcs ombragés avec des animations, des fleuries ruelles escarpées regorgeant des typiques bars à tapas, un centre historique étendu, des monuments spectaculaires, un canal dérivé du Guadalquivir le long duquel on peut se balader, des commerces, des clubs... et le tout, sous un climat on ne peut plus clément ! Bon, les étés sont particulièrement insoutenables et les gens se battent pour l'ombre, mais fin octobre, un 30°C l'après midi avec un radieux soleil étaient plutôt bienvenus pendant qu'une tempête s'abattait sur le nord de l'Europe...

Quelques incontournables :

- la cathédrale : son architecture est clairement porteuse de la marque des différentes époques, et notamment, l'invasion musulmane avant les années 1000. La plus haute tour de la cathédrale n'est autre que l'ancien minaret de la mosquée qui se tenait là autrefois, plus connue sous le nom de Giralda.

La cathédrale de Séville et sa Giralda, vues en long, en large et en travers !
La cathédrale de Séville et sa Giralda, vues en long, en large et en travers !
La cathédrale de Séville et sa Giralda, vues en long, en large et en travers !
La cathédrale de Séville et sa Giralda, vues en long, en large et en travers !

La cathédrale de Séville et sa Giralda, vues en long, en large et en travers !

- les quartiers autour de la cathédrale : toutes les rues valent le coup d'être parcourues, un certain charme s'en dégage. Puis, il y a plein de petits commerces sympas ; idéal pour ramener des souvenirs ! En plein été, il vaut mieux le faire en matinée ou fin de journée où l'ombre arrive. Hors saison, les hautes bâtisses protègent des brûlants rayons du soleil. Et de toute façon, il y a régulièrement de petites places ombragées, ou sinon, les innombrables bars à tapas tendent leurs bras pour t'offrir une fraîche sangria, tout en regardant les spectacles de flamenco qui se déroulent un peu partout dans la ville.

56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville

A tout moment de la journée, tu peux aussi t'arrêter dans un de ces bars ou dans le patio d'un restaurant pour déguster les typiques tapas, gazpacho, tortilla et tout le tralala !

56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville

- la Plaza de España : cette impressionnante place se tient non loin de la cathédrale, en forme d'hémicycle dont le centre est face au Guadalquivir, symbole de l'ouverture vers le monde, et notamment vers les colonies espagnoles d'Amérique latine. Sur cette place s'est d'ailleurs tenue l'exposition ibéro-américaine de 1929, événement important dans les relations entre l'Espagne et les pays hispanophones d'Amérique latine. En t'approchant un peu plus du palais qui entoure cet hémicycle, tu verras au dessus des bancs qui entourent la place des sortes d'azulejos, c'est-à-dire des mosaïques qui représentent des scènes. Là, chaque mosaïque est censée représenter une scène importante de l'histoire de chacune des 48 provinces d'Espagne (Ceuta et Melilla n'y sont pas). Egalement, des sculptures de bustes sont présentes sur les murs du palais, et représentent des figures importantes de l'histoire d'Espagne (ne me demande pas, je n'en connais aucune...). Chouette endroit pour se balader, d'autant plus qu'un énorme parc ombragé y est accolé, et tu peux même partir de là en calèche pour faire un tour dans la ville (45 euros hors saison) ou louer une barque pour te balader sur la petite rivière qui fait le tour de la place.

56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville

- la balade le long du Guadalquivir (enfin, sur son canal) : bon, tu te feras certainement alpaguer par ces nombreux vendeurs de trucs à touriste, notamment ces "croisières" en péniche sur le canal du Guadalquivir (parce qu'en fait, ce qui passe tout près du centre de Séville, c'est pas le fleuve lui-même, mais un canal... le fleuve a été détourne pour éviter les inondations), en écoutant des musiques typiques d'Andalousie. Perso, je préfère me promener à pattes, d'autant que les rives du canal sont très agréables, aménagées juste ce qu'il faut. Tu pourras en plus monter à la Torre de Oro, datant du XIIIe siècle. Avant d'être ce qu'elle est aujourd'hui, c'est-à-dire un musée maritime, elle a servi à bien des choses, à commencer par être une tour d'observation militaire.

56- Week-end à Séville
56- Week-end à Séville

- La Plaza de Toros : bon, je ne suis pas allée voir de corrida, je ne peux pas psychologiquement parlant, mais j'imagine que lorsque l'on veut découvrir l'Espagne correctement, ça passe par là. Cela dit, la Plaza de Toros de Séville se visite, comme beaucoup d'autres sûrement.

Publié dans Séville, Etranger, Espagne

Commenter cet article

Amanda 30/03/2015 16:13

Super article, sachant que je prévois de me rendre à Seville dans deux semaines, c'est super :)

Jenzinha 30/03/2015 16:25

Ravie si ça peut te servir :-) Je suis tombée amoureuse de cette ville il y a bien longtemps et j'ai vraiment eu plaisir à pouvoir m'y rendre plusieurs fois en vivant pas loin :-)