Week-end à Londres, les détails (suite) !

Publié le par Jenny

Un jour, peut-être, je saurai résumer... mais je ne me fais pas d'illusions !

Bref, j'en étais rendue à la pause thé chez Richoux à Piccadily Circus. Nous, on mange sucré, mais ils sont très nombreux dans le salon de thé à se faire un vrai repas (il est 16h30, je rappelle)... Et ils remangent, ces gens-là, le soir???

Après avoir parcouru pas mal de kilomètres depuis ce matin, piétiné, bousculé, etc, nous cédons à l'appel du métro pour retourner à notre auberge. Notre portefeuille nous lance un regard noir quand la guichetière annonce le prix pour 2 tickets (pas moins de £9... ou ptet que je me fais arnaquer là!). La station de métro est surpeuplée, à tel point qu'on craint de se tenir au bord des quais de peur de se faire bousculer sur les rails ! Le métro arrive, et on arrive à se faufiler dans les premiers qui passent (là, on doit se faire haïr par certains qui attendent depuis plus longtemps je pense...). Dis donc, le métro, il est pas taillé pour les mecs trop grands ! Heureusement que j'ai pas sorti mes talons, je passerais tout juste sinon. A l'intérieur, ils sont plusieurs à devoir baisser la tête.... Ils sont tous comme ça les métros londoniens ou c'est un spécial "pas grands" ?

Après un peu de repos, on se décide à sortir de nouveau, pour aller manger et prendre un verre quelque part. Pas question de tout refaire à pieds, on loue des vélos (voir le premier article sur Londres, n°74). N'étant pas habitués au fait de rouler à gauche (j'ai manqué de me faire renverser au moins 3 fois en 12h...), on préfère rouler sur les très larges trottoirs. Rapidement, deux agents de la police se mettent en travers de notre chemin et on se fait engueuler comme du poisson semi-pourri (alias, ils ont été gentils, quand même) parce que justement on roule sur les trottoirs. Bon, bah... route alors. Ca se passe bien finalement, sauf sur le pont : les voitures sont garées le long du trottoir, et nous, nous devons longer la file de voiture. Les gens ne semblent pas regarder dans les rétroviseurs avant de sortir de la voiture, et plusieurs fois, on (enfin je....) échappe à des portières de voiture qui s'ouvrent subitement...

On arrive à bon port, de l'autre côté du Waterloo Bridge, et on abandonne les vélos ici. On tient à trouver un bon resto indien, sachant qu'il y en a beaucoup ici et qu'ils sont bien plus épicés que ce qu'on connait en France, au Portugal ou ailleurs. Les rues sont, encore, pleines de monde, autant d'anglophones que de non anglophones (d'ailleurs, ya un peu beaucoup trop de français, je trouve!). Il y a des pubs partout, devant lesquels les gens sirotent leur bière en famille, en couple, entre potes, entre collègues... à tous les âges ! On passe par Covent Garden, une sorte de marché couvert où se succèdent petites boutiques et mini-restos/bars. D'ailleurs, au centre, se trouve un resto de Jamie Oliver, un cuistot renommé en Angleterre.

A la recherche d'un resto indien, on continue notre chemin (je sens que je vais regretter d'avoir posé les vélos...), en traversant Chinatown (qui, comme son nom le suppose, est rempli de trucs chinois, et de chinois eux-mêmes - photos ci-dessous) et Soho (je m'attendais à des restos japs par là, mais nan, on ne tombe que dans des rues où sont implantés des bars et boites dans lesquels les gens ne sont pas beaucoup vêtus si tu vois ce que je veux dire...).

Week-end à Londres, les détails (suite) !
Week-end à Londres, les détails (suite) !
Week-end à Londres, les détails (suite) !
Week-end à Londres, les détails (suite) !

On finit par trouver un resto indien, le Chilli Shaker : je confirme que si on est n'est pas du tout habitué à manger épicé, faut presque demander aux cuisiniers de ne mettre aucun piment dans la préparation, car ça arrache du tonnerre (et encore, je pense que ça n'était pas le pire des restaurants en la matière!) ! Mais que c'est bon... !

Ensuite, direction le pub du coin de la rue, le Saint James Tavern. Comme partout, c'est... blindé de monde ! Des gens de tous les âges se trouvent là, à boire une grosse bière. Certains viennent seuls mais se font vite des compagnons de discussion visiblement.

Puis on se balade à pieds entre Soho et Picadilly, en faisant des arrêts dans quelques boutiques insolites encore ouvertes à cette heure avancée de la nuit. En voici une que je ne peux pas rater : la boutique M&Ms. Oui, oui. On y trouve des M&Ms de toutes les couleurs (vraiment), mais aussi, d'innombrables produits dérivés, allant des vêtements à la vaisselle, en passant par la déco de maison, les jeux, etc... Je me retiens de ne pas acheter des kilos de M&Ms !!

Week-end à Londres, les détails (suite) !
Week-end à Londres, les détails (suite) !
Week-end à Londres, les détails (suite) !

Il y a tellement de monde partout et d'illuminations de toutes sortes qu'on en oublie presque qu'il ne fait pas chaud (d'ailleurs, à en voir la très petite tenue de certainEs, on pourrait penser qu'il ne fait pas froid du tout...! Ne cherche pas sur les photos, je n'ai pas osé photographier ces petites tenues en question!) !

Week-end à Londres, les détails (suite) !
Week-end à Londres, les détails (suite) !
Week-end à Londres, les détails (suite) !

La suite (et fin, promis!!!) demain, pour "résumer" (lol) la dernière journée !

Commenter cet article