109- Carnavaaaal !!

Publié le par Jenzinha

Ce week-end, c'était le week-end du Carnaval, qui se prolonge d'ailleurs jusqu'aujourd'hui dans certaines villes du Portugal.

Apparemment originaire de Grèce, cette fête s'est exportée partout dans le monde, et a pris une place plus ou moins importante selon les cultures. Ici, le jour du Carnaval (mardi gras en France) est férié, et donne lieu à pont. Même si on pourrait en douter, il s'agit d'une fête religieuse, qui a lieu précisément 47 jours avant Pâques et qui est censée célébrer les dernières consommations d'aliments gras avant le début du Carême. Aujourd'hui, il s'agit davantage d'une énorme teuf dans les villes, où les habitants se rendent déguisés, costumés, maquillés pour défiler dans les rues, et chaque ville a détourné le concept a sa manière.

Chez nous, à Torres Vedras, c'était typiquement ça, une grosse teuf populaire. Il parait que le Carnaval de Torres Vedras est le plus apprécié du Portugal. Je viens de lire à l'instant le témoignage d'une dame qui habite dans le nord du Portugal, et qui dit venir tous les ans au Carnaval de Torres Vedras juste parce que dans sa ville, le Carnaval fait trop penser au Carnaval brésilien, avec un défilé-compétition des écoles de samba (je me trompe peut-être mais ça n'a pas l'air d'être l'amour fou entre les portugais et les brésiliens...?!). Ca revient un peu au même, mais j'ai aussi lu que sa réputation vient du fait que c'est le Carnaval le plus portugais du Portugal (pourtant, une grande majorité des musiques qui accompagnaient le défilé étaient des musiques brésiliennes !) et qui permet le plus d'interaction entre les cortèges et le public.

Bref, voilà pour la réputation, mais concrètement, ça donne quoi ? On avait un thème, et on devait se déguiser en respectant le thème, qui était "le monde de la télévision", ce qui laissait un large panel de possibilités. En plus de cela, certaines équipes (familles, groupes de potes, collègues...) avaient la possibilité de concourir : ils devaient simplement être tous déguisés sur le même sous thème, et défiler (grossomodo) dans les rues devant tout le monde. Parmi ces sous-thèmes, on a vu une bande de jeunes déguisés en Miley Cyrus (voir modèle dans le (ridicule) clip ci-dessous) avec la boule, le marteau, etc :

Il semblerait qu'ils aient eu beaucoup de succès eux ! On a aussi vu des gens sur le thème des télétubbies, spiderman, pirate des caraibes, etc... Les déguisements étaient variés. Ceux qui n'étaient pas du tout déguisés étaient plutôt rares. Des petits chars avaient été construits pour l'occasion, souvent à l'image de personnalités locales qui font parler d'elles. Cette partie "défilé" avait lieu dans une enceinte fermée et payante de la ville. On trouvait aussi 3 scènes de DJ réparties dans l'enceinte, auxquelles des centaines de jeunes alcoolisés s'étaient donnés rendez-vous pour perdre l'audition (visiblement aucune limite de décibels à certains endroits!).

Même si le mardi est le jour officiel du Carnaval, il vaut apparemment mieux profiter du samedi qui précède, car les gens ne sont pas encore trop bourrés, et c'est bonne ambiance. Il semblerait que ça dégénère les jours suivants...

Je n'ai pas pu prendre de photos de ce Carnaval de Torres Vedras, mon appareil étant plutôt volumineux (et le temps plutôt pourri!), je voulais éviter de le perdre... Tout ce que j'ai, ce sont des photos d'un mini défilé diurne d'un quartier de Lisbonne (dont le thème semblait libre).

109- Carnavaaaal !!
109- Carnavaaaal !!
109- Carnavaaaal !!

Le reste du week-end, nous avons vadrouillé un peu partout dans la région pour découvrir ou redécouvrir des endroits et des choses, dont je parlerai dans les prochains articles.

Commenter cet article

Sara 06/03/2014 16:48

Merci d'avoir partagé votre carnaval portugais. Au moins vous en avez eu un typiquement portugais !
C'est pareil aussi au Brésil, le taux d'alcool dans le sang augmente au fur et à mesure des jours et ça dégénère ?

Jenzinha 06/03/2014 17:00

Typiquement portugais, sauf la musique héhé !
De ce que j'ai vu, au Brésil, les petits carnavals de rue ne dégénèrent pas trop. Les brésiliens ne sont pas des gros buveurs et/ou tiennent mieux l'alcool que les européens alors même quand il y a de l'alcool dans les parages, ça se passe bien. Dans les gros carnavals, comme à Salvador ou à Rio, ça ne dégénère pas qu'à cause de l'alcool, mais surtout à cause de la trop grande affluence de touristes qui boivent à outrance alors qu'ils ne tiennent pas l'alcool, et qui ne font même pas l'effort de se fondre dans la masse --> ils sont des victimes idéales pour les gangs qui veulent récupérer portefeuilles et objets de valeur ! Et ya aussi les règlements de compte liés à la drogue, qui ont lieu qu'il y ait foule autour ou pas. Je dirais que ça part moins facilement en cacahuète au Brésil, mais que si ça part en cacahuète, les conséquences sont beaucoup plus dramatiques qu'ici !