Mes "compagnons de vol"

Publié le par Jenny

Voyager en avion, c'est un moment de détente pour certains, l'extase pour d'autres, ou un moment d'angoisse pour une autre catégorie dont je fais partie. Ah oui, ya aussi ceux à qui ça ne fait ni chaud ni froid, mais perso, je n'en connais pas beaucoup moi ! Toutefois, quelle que soit la catégorie de personnes à laquelle tu appartiens, ya un truc qui ne change pas : les "compagnons de vol", alias, ceux qui partagent le même vol que toi. Et là, tu peux t'amuser à reconnaître différents types de personnes, qui sont toujours présents dans les avions :

- l'homme hyperconfiant (ce personnage n'est jamais une femme, c'est étrange!) : celui que Gad Elmaleh a très bien décrit, qui te sort tout un tas d'arguments et de théories sur la sécurité des vols, et qui ne comprend vraiment pas pourquoi ni comment tu peux avoir peur de l'avion... N'empêche que toi, tu es resté sur l'interrogation flippante et non résolue de Gad : "pourquoi un aéroport, on appelle ça un terminal ?"

- le membre de la famille de Forest Gump : la dame un peu dépressive qui te raconte toute sa vie et ses déboires familiaux pendant tout le vol, attendant de toi que tu approuves tous ses dires.

- les parents pas top à l'aise : ceux qui ne savent pas quoi faire de leur bébé qui crie du décollage à l'atterrissage, de jour comme de nuit et quelle que soit la durée du vol... (ouais, c'est marrant, il existe aussi chez la SNCF celui-là!)

- la croyante et méga-pratiquante : celle qui te fait un peu flipper à prier à voix basse pendant tout le vol, chapelet en mains... et qui entre moitié en transe quand il y a des turbulences.

Mes "compagnons de vol"

- le zen : celui qui a l'incroyable chance de s'endormir dès qu'il s'installe sur son siège, qui ne bronche pas d'un poil lorsqu'il y a des secousses, et qui se réveille gracieusement quand l'avion a atterri.

- la encoreplusflippéequetoi (ce personnage est toujours une femme...) : celle qui pousse un cri à chaque légère secousse et qui appelle l'hôtesse régulièrement pendant le vol, juste pour savoir si tout se passe bien. C'est cool (ou pas) d'être à côté d'elle, car elle te fait prendre conscience que tu n'as pas si peur que ça en avion, et du coup, toi, tu ressors tout(e) fièr(e) de ton vol !

- le dégueu : celui qui se racle régulièrement et bruyamment la gorge et le nez, et que tu entends de n'importe où dans l'avion (information importante : il est donc inutile de demander à l'hôtesse à changer de place...)

- l'artiste perché : le mec qui, persuadé que l'inspiration vient en prenant de l'altitude, reste pendant tout le vol devant sa feuille blanche à attendre que les dessins ou les mots coulent de son crayon... Mais comme rien ne vient, il passe tout le vol à se tenir et se grattouiller le menton...

- la jeune accro aux réseaux sociaux : celle qui prépare pleins de tweets et de statuts facebook à publier dès l'atterrissage (que tu ne comprends même pas tellement le mélange des fautes d'orthographe et de # est insupportable!), et qui tire toute une série de selfies où elle pose avec une bouche en cul de poule devant tout et n'importe quoi... voire même, qui va te demander de poser avec elle et de faire toi aussi le cul de poule, pourtant si affreux sur toi...

- la p'tite mamie gourmande : celle qui voyage avec tous les restes de pâtisserie dans son sac, et qui veut absolument t'en donner, car comme toutes les mamies, elle trouve que tu ne manges pas assez...

Et j'en passe quelques autres...

Mes "compagnons de vol"

Et au milieu de tout ça, il y a toi, toi qui, à chaque secousse, broies le bras de ton/ta conjoint(e) ou de ton pote (voire même de l'inconnu(e) qui se trouve à côté de toi) et te dis que tu aurais dû envoyer un mail à ta mère pour lui dire quoi faire de tes affaires et de bien s'occuper de ton chien si ton avion s'écrase ! Toutefois, d'observer les personnes dans l'avion occupe l'esprit et évite de trop s'apitoyer sur son angoisse :-)

Mes "compagnons de vol"

Et toi, tu fais partie de quelle catégorie, et à ton avis, comment tes "compagnons de vol" te voient ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sara 18/04/2014 01:12

Moi je fais partie des gens à qui ça fait ni chaud ni froid... Je suis capable de m'endormir en avion avant que l'avion ne décolle et de me réveiller lorsqu'il atterrit (c'est du vécu ^^).

Jenzinha 18/04/2014 09:36

Quelle chance tu as !! Lorsque j'habitais au Brésil, je prenais l'avion à peu près toutes les 2 semaines, et à force, les dernières fois devenaient de plus en plus faciles, j'arrivais aussi à m'endormir dès l'arrivée dans l'avion, et me réveiller après le décollage. Je suis tellement flippée de nouveau que ça me parait bien loin tout ça !