Saint Jacques de Compostelle

Publié le par Jenny

Tu l'auras compris dans le précédent article, nous avons profité d'un week-end prolongé pour aller faire un tour en Galice et plus particulièrement, à la mythique ville de Saint Jacques de Compostelle. J'avais beaucoup entendu parler de cette ville, soit par des amies qui y avaient fait un stage Erasmus, soit par des gens qui avaient fait (ou qui étaient intéressés pour faire) le fameux chemin de Compostelle. Mais au final, tout ce que je savais, c'était qu'il y avait plein de pèlerins qui arrivaient tout le temps devant l'énorme cathédrale, que le climat était assez similaire à celui de Bretagne, et que vu que ça reste l'Espagne, il y avait plein de chouettes endroits où sortir. Tu vas voir que la réalité se rapproche finalement assez de ce que j'avais en tête !

Départ le vendredi matin bien tranquillement. Au départ du Portugal, et particulièrement de Lisbonne et sa région, plusieurs options de routes s'offrent à toi pour monter là-haut en voiture, au moins jusque Porto :

- de belles nationales montent là-haut. Traversant énormément de villages, la vitesse est quasiment constamment limitée entre 50 et 70 km/h, et en plus, tu te retrouves bloqué(e) derrière charrettes, tracteurs, et autres engins qui vont encore moins vite que ça, mais que tu ne peux pas doubler car la visibilité est médiocre du fait de l'aspect vallonné de beaucoup de régions au Portugal. Bref, pas la meilleure option.

- une des autoroutes les plus fréquentées du Portugal, l'A1, fait Lisbonne - Porto. Chère, beaucoup de monde (dont personne qui ne regarde ses rétros avant de doubler...)... Bref, pas la meilleure option non plus.

- tu as aussi la possibilité de "longer" la côte Atlantique via plusieurs autoroutes qui se succèdent : A8, A17, A25 et A29 jusque Porto. Itinéraire un poil plus cher que le précédent, mais le gros avantage est qu'il est bien moins fréquenté et de ce fait, un peu moins à risque d'avoir un accident tous les 2 kilomètres... C'est bien, mais pas top.

- tu peux faire moit'-moit', en sélectionnant des bouts de nationale et des bouts d'autoroute. Porto-Vigo, fais-le préférentiellement par autoroute car c'est très vallonné. De Vigo à Saint Jacques, ça se fait parfaitement bien par nationale et en plus, c'est super joli. Tu vas peut-être te rallonger de 2 bonnes heures de route, mais pour payer moins cher et voir encore plus de choses, ça vaut le coup.

Par autoroute, compte un peu plus de 5h de route à partir de Lisbonne (sinon, tu as toujours l'option avion, train ou bus... ou faire un pèlerinage!).

Saint Jacques de Compostelle

Petit mot sur la ville de Saint Jacques de Compostelle... Avec ses 95000 habitants, on ne peut pas dire que ce soit une ville surpeuplée, mais elle attire beaucoup de touristes et d'étudiants, ce qui lui donne une animation constante. Cette ville a beau faire partie de l'Espagne, on n'y parle pas l'espagnol, mais le galicien, qui semble être un savant mélange de portugais et d'espagnol. Enfin je te rassure, si tu parles espagnol, on te comprendra, et si tu parles portugais, aussi ! Mais c'est bien de parler au moins une des 2 langues :-) La vieille ville, de forme arrondie est installée en hauteur et entourée de fortifications. Au sein de ce vieux centre, de nombreux beaux bâtiments se succèdent, séparés par de petites ruelles plus ou moins animées.

Parmi ces bâtiments, il y a bien évidemment la cathédrale, que tu ne peux pas rater tellement elle est visible de loin. Elle est actuellement en travaux, ce qui gâche un peu sa beauté, mais ça n'enlève rien au côté émouvant du lieu : en effet, de nombreux pèlerins arrivent en continu devant cette cathédrale, venant de plus ou moins loin, et ayant fait le chemin de Compostelle pour des raisons qui leur sont propres. Tu vois des gens de tous les âges et de toutes les strates sociales, mais qui partagent tous quelque chose à cet instant précis : la satisfaction d'avoir parcouru le chemin de Compostelle jusqu'au bout, qu'ils aient parcouru 100, 500, 1000km ou plus ! Moi, j'ai trouvé ça émouvant de sentir cette joie environnante... (j'en profite pour "faire la promo" d'un film qui raconte une belle histoire liée au chemin de Compostelle : "The Way", avec Martin Sheen - à ne pas rater!).

Saint Jacques de Compostelle
Groupe de randonneurs venant d'arriver.

Groupe de randonneurs venant d'arriver.

Sur la même place et faisant face à la Cathédrale, il y a la Mairie, imposante bâtisse datant du 18ème siècle.

Saint Jacques de Compostelle

En te promenant dans les ruelles de la vieille ville, tu croiseras encore bien d'autres jolis monuments, églises, monastères, etc, dont voici un petit aperçu :

Saint Jacques de Compostelle
Saint Jacques de Compostelle

Contrairement à la majorité des villes espagnoles que je connais jusque maintenant, je dirais que les gens vivent un peu moins dehors. D'ailleurs, le soir, on trouve beaucoup moins de terrasses qu'ailleurs, au profit de très nombreux petits patios ou de tavernes à l'éclairage tamisé (rdv à Rua do Franco et Rua da Raiña pour tout ça!). Il semblerait que la météo capricieuse y soit pour quelque chose ! NB : je tiens à préciser, pour toi qui voyages avec ton/tes chien(s), qu'il est bien plus facile de trouver des lieux (hôtels, restaurants, bars) qui acceptent les chiens en Espagne qu'au Portugal (au Portugal, c'est interdit, de la même façon que les fumeurs sont interdits dans les bars en France!). Et non seulement ils sont davantage tolérés, mais ils sont carrément bienvenus dans certains endroits qui n'hésitent pas à mettre un écriteau à l'extérieur. On avait déjà remarqué ça dans tous nos périples espagnols ces derniers mois... Plutôt agréable, ma foi !

Jambons suspendus au dessus du comptoir d'un bar à tapas

Jambons suspendus au dessus du comptoir d'un bar à tapas

Exemples de "menus" dans un bar à tapas

Exemples de "menus" dans un bar à tapas

En journée, si un rayon de soleil se montre, alors quelques tables sont installées devant certains restaurants/bars. Sinon, tu peux aussi flâner dans les ruelles de la vieille ville, profiter des prestations des artistes de rue, aller de boutique en boutique, etc.

Saint Jacques de Compostelle
Saint Jacques de Compostelle
Saint Jacques de Compostelle

Tu verras très souvent écrit "Pulperia" au-dessus de l'entrée d'un bar ou restaurant. Il s'agit simplement d'un endroit où tu pourras déguster une des spécialités du coin, des tapas à base de poulpe.

Autre spécialité (parmi beaucoup) d'ici : la tarte de Saint Jacques (tarta de Santiago)>. C'est un gâteau très simple, mais très bon si tu apprécies la saveur de l'amande.

Saint Jacques de Compostelle

Je pourrais m'étendre davantage sur Saint Jacques, mais il ne faut pas que je te dise tout non plus !

Rendez-vous au prochain article, avec un récit sur la découverte d'un petit bout de Galice entre Saint Jacques de Compostelle et l'Océan Atlantique.

Commenter cet article