158- La CPLP* s'agrandit

Publié le par Jenzinha

*Communauté des Pays de Langue Portugaise

La CPLP est une organisation regroupant les pays lusophones, alias, où on parle portugais. Jusqu'à cette semaine, elle comptait 8 membres :

- le Portugal

- le Brésil

- le Cap-Vert

- la Guinée Bissau

- São Tomé e Principe

- l'Angola

- le Mozambique

- le Timor Oriental.

Tu peux revoir mon article ci-dessous à ce sujet :

Depuis cette semaine, la CPLP compte un 9ème membre, qui ne fait visiblement pas l'unanimité : la Guinée Equatoriale. Cette dernière souhaitait faire partie de la CPLP depuis de nombreuses années, mais sa demande d'adhésion a plusieurs fois été ajournée, principalement à cause d'un trop faible niveau de portugais et du fait de régulières violations des droits de l'homme (la peine de mort est toujours en vigueur là-bas). Maintenant qu'elle a adopté le portugais comme 3ème langue officielle du pays en l'intégrant dans sa Constitution (alors qu'elle est initialement hispanophone et francophone), et qu'elle a pris des mesures par rapport à la peine de mort pour aller jusqu'à son abolition, la Guinée Equatoriale vient d'être intégrée officiellement à la CPLP. Cette décision semble être pointée du doigt par de nombreuses ONG, et de ce que j'entends à la radio ici, de nombreux portugais s'y opposent aussi. Bon, apparemment, peu importe ce qu'ils pensent, puisque la Guinée Equatoriale a bel et bien été intégrée ! Désormais, elle doit respecter ses engagements vis-à-vis de la communauté, en terme d'adoption et de pratique du portugais, et au sujet de la peine de mort. 

Pendant ce temps-là, d'autres pays montrent un fort intérêt pour entrer dans la CPLP, ceu qu'on appelle les "observateurs", c'est-à-dire qu'ils ne sont pas membres officiels de la Communauté, mais ils ont certains droits et peuvent bénéficier de certains avantages offerts par l'organisation. Il s'agit du Sénégal et de l'Île Maurice (en jaune sur la carte ci-dessous). D'autres pays ou régions du monde sont également intéressés par cette intégration, sans être observateurs, pour des raisons principalement économiques, historiques ou géo-politiques. Parmi eux, le Maroc, la Roumanie, la Galice, Macau, les Philippines, l'Indonésie, ... Il se peut que la carte de la CPLP vienne donc à s'étoffer encore ! 

158- La CPLP* s'agrandit

Commenter cet article