Quelques mois plus tard...

Publié le par Jenzinha

Voilà précisément 8 mois que nous sommes partis du Portugal. Bien de l'eau a coulé sous les ponts ! En 8 mois, nous avons eu le temps de découvrir la vie à Montréal, de découvrir Cuba, et de faire un tour de Corse, tout en préparant tranquillement notre départ prochain en Australie... C'est qu'on en fait des choses, en 8 mois !

Et surtout, en 8 mois, on a le temps de faire un bilan de ce qui nous manque d'un pays... ce qui nous manque du Portugal.

1. La nourriture !

Bon, tu l'auras compris au fur et à mesure de mes articles, j'aime manger. Et comme la nourriture n'était pas très chère au Portugal, on pouvait manger beaucoup pour pas cher ! Cerise sur le gâteau : c'était trop booooon ! C'est sûr qu'arrivés au Canada, ça n'était plus la même chose... Si tu veux manger beaucoup là-bas, bah tu payes beaucoup... et parfois même, tu payes beaucoup pour manger pas beaucoup... La consolation est que c'est bon aussi, surtout les plats cuisinés au sirop d'érable, c'est pas mal du tout... Mais oui, je peux clairement dire que ce qui m'a le plus manqué ces 8 derniers mois, c'est de manger à la portugaise !

Quelques mois plus tard...

2. Le climat

Compte tenu du rude hiver que j'ai connu à Montréal, il est évident que le climat portugais ne pouvait que me manquer, même si 2014 n'a pas été une année exceptionnelle. Mais au-delà de la comparaison avec le Canada, il y a une douceur à laquelle on s'habitue vite, et qui rend agréable la vie au quotidien. Rares sont les jours où il est nécessaire de se couvrir outre mesure. Oui, il y a de fraîches journées en hiver, mais le moindre rayon de soleil réchauffe au point de pouvoir se débarrasser d'une couche de vêtements en trop...

3. Le charme du pays

Non pas que je n'aie pas vu de choses charmantes depuis notre départ du Portugal, mais le charme à la portugaise, c'est quelque chose d'unique, quelque chose qu'on ne voit qu'au Portugal, justement... Alors forcément, ça manque !

Quelques mois plus tard...

4. Les gens

Tout simplement les gens. Ce n'est pas facile de se faire des amis portugais, mais quand on arrive à faire tomber les barrières, on découvre des gens super attachants, et on apprend vite que quand on a un ami portugais, c'est un ami pour la vie...

5. La proximité de la plage

Où qu'on habite au Portugal, la mer n'est jamais loin. Et ça, c'est cool ! Car quand tu commences à découvrir les joies d'avoir la mer tout près, c'est encore plus dur de s'en passer après !

Quelques mois plus tard...

6. Les galeries marchandes ouvertes jusqu'à tard le soir

Navrée pour ceux qui y bossent, mais je trouve ça super d'avoir les magasins ouverts le soir, ainsi que les supermarchés. C'est vraiment pratique et appréciable...

7. La proximité de la France

Qu'on habite à 1000 ou 10000 kilomètres de la France, je constate qu'on peut difficilement rentrer plus d'une fois - grand max 2 - par an. Par contre, le fait de ne pas habiter trop loin permet à du monde de venir nous voir. Sur les 18 mois qu'on a passés au Portugal, on a reçu en moyenne au moins deux personnes par mois. Pour moi qui adore recevoir, c'était un régal... C'est sûr que c'est de suite un peu plus compliqué au fur et à mesure que la distance augmente, et surtout, que le prix du billet d'avion augmente !

En résumé, c'est tout ça qui nous manque... De la même façon qu'on ressent un fort manque de bien des choses du Brésil, et que nous trouverons manque de bien des choses du Canada aussi !

Publié dans Saudade, Divers

Commenter cet article