Lisbonne (2ème partie)

Publié le par Jenny

Lecteur,

Au cas où tu aurais raté la première partie, et parce que je suis hyper sympa, je vais te faciliter la tâche et te joindre ici le lien du précédent article.

Maintenant que je t'ai fait économiser quelques clics, on continue avec la visite de Lisbonne, vers Belém. Un nom qui te dit quelque chose, n'est ce pas ... Et oui, comme tu es un fidèle lecteur et que tu as une super mémoire, tu te souviens que j'ai mentionné ce nom dans mon article sur le pastel de nata ! J'y reviens plus tard dans cet article.

Donc en quittant la Praça do Comércio dans le centre, si tu es courageux et que tu as du temps devant toi, marche tranquillement le long du Tage. 7km (1h30 selon gogole maps) plus tard, tu seras arrivé... En attendant, tu vas passer sous un des 2 grands ponts du Tage, le Pont du 25 avril. Il doit y avoir une raison pour laquelle il s'appelle comme ça, mais je l'ignore pour l'instant ; ce n'est pas du tout lié à sa date de construction en tout cas ! Je me renseignerai lorsque je ferai l'article sur les grands ponts du Tage. Si tu es comme moi et que tu as ce que j'appelle le vertige inversé (= tu n'as pas peur quand tu es en hauteur, tu as peur quand tu as des choses immensément plus grandes que toi. C'est pas de bol quand en plus, la nature a oublié de te faire grandir...), tu risques d'avoir quelques sensations aux abords de ce pont ! Avec ses 2 kilomètres de long, et des piliers de 190 m de hauteur, ce pont suspendu est le premier qui traverse le Tage depuis l'embouchure. C'est une zone où il y a énormément de vent, et de ce fait, il est interdit de rouler à plus de 70 km/h. A part de crever un pneu en plein milieu du pont, pas moyen de s'arrêter pour admirer la vue sur la baie. Prendre le train qui fait cette même traversée permet peut-être d'en profiter davantage.

On aperçoit sur l'autre rive la statue du Cristo Rei, le cousin du Cristo Redentor de Rio de Janeiro. Il paraîtrait même que les 2 statues se font face à face. Je dis ça comme ça mais ça fait un peu loin pour des embrassades les gars !
On aperçoit sur l'autre rive la statue du Cristo Rei, le cousin du Cristo Redentor de Rio de Janeiro. Il paraîtrait même que les 2 statues se font face à face. Je dis ça comme ça mais ça fait un peu loin pour des embrassades les gars !

On aperçoit sur l'autre rive la statue du Cristo Rei, le cousin du Cristo Redentor de Rio de Janeiro. Il paraîtrait même que les 2 statues se font face à face. Je dis ça comme ça mais ça fait un peu loin pour des embrassades les gars !

Quand tu es passé au dessous de ce pont, tu as fait un peu plus de la moitié du chemin : BRAVO ! Tu remarqueras que sur les quais près de ce pont se trouvent une multitude de vieux docks réaménagés en restaurants, bars, boites, avec des terrasses toujours très fréquentées. A tester... Là, ce n'est pas le moment de t'arrêter, tu as encore 3.5 kilomètres à faire (+ le retour!).

En poursuivant ta marche, tu vas apercevoir rapidement un édifice qui de loin, ressemble à un mélange de tour et d'un bâteau semi-naufragé (c'est censé ressembler à une caravelle en vrai...). Alors non, ce n'est pas ça la Tour de Belém... Oui, oui, il y a des gens sur cette Terre, dont j'ai fait partie pendant 6 ans (mais je suis pas toute seule!), qui croyaient que c'était ça... Ah, heureusement qu'aujourd'hui il existe mon blog, et que tu ne feras donc pas la même erreur !!! Bon, ce machin, c'est le Padrão dos Descobrimentos (monument aux découvertes). Comme son nom l'indique, c'est un monument en mémoire de tous les portugais qui ont eu un rôle dans les Grandes Découvertes (ouais parce que mine de rien, ils en ont découvert des choses...). Ca a été construit en 1960, à l'occaz des 500 ans de la mort d'Henri le Navigateur (euh... tu le connais toi, Henri??? Ce sera l'occasion d'un article ultérieur tiens !). D'ailleurs, quand on se rapproche du monument, on voit que de nombreuses statues se tiennent de chaque côté du monument : ce sont eux, les acteurs des Grandes Découvertes, et devant, le fameux Henri (qui est visiblement le seul à avoir le droit d'être debout...). A l'arrière de ce monument, au sol, se trouve une rose des vents de 50m de diamètre, avec les principaux itinéraires de ces navigateurs. Je n'ai pas pu la prendre en photo, parce que pour cela, il aurait fallu que je monte en haut de la tour... Ca ne fait que 50m de haut, mais... c'est pas très large et ya du vent... enfin bref, toujours une excuse de toute façon... un jour, peut-être, j'y monterai...

Lisbonne (2ème partie)

La Tour de Bélem, la vraie, elle se trouve un peu plus loin vers l'embouchure du Tage, et tu la vois de là où tu es, d'ailleurs. Là, pour le coup, ça ressemble vraiment à une tour...

Elle fait 35m de haut, et présente une architecture un peu différente de tout ce qu'on a vu jusque maintenant. Historiquement, il s'agissait d'une citadelle de contrôle de l'entrée dans la ville, et d'un poste de défense de l'embouchure du Tage, et plus tard, elle servira aussi de prison. Elle date du XVIème siècle, sous le règne du roi Manuel Ier du Portugal, et il semblerait qu'initialement, elle était au milieu du Tage, jusqu'au gros tremblement de terre de 1755, qui aurait "décalé" le fleuve. Aujourd'hui, elle est à visiter, bien évidemment, et se trouve au milieu d'un agréable parc semi-ombragé, où tu peux enfin reposer tes pieds en buvant une sangria bien fraîche.

Lisbonne (2ème partie)
Lisbonne (2ème partie)

Juste à côté se trouve le museu do combatente (musée du combattant), un monument en mémoire à tous les combattants d'Outre Mer. Le nombre de noms écrits sur les murs, noms de toutes les victimes, émeut quand même un peu, même si on les a pas connus tous ces gars.

Bon il est temps de faire demi-tour. Autant traverser la route qui longe la rive pour voir ce qu'il s'y passe de l'autre côté. Alors là, tu as tout un tas de musées, tout du long : Museu do Arte Popular (en réalité du côté fleuve, mais tu ne l'aperçois qu'en marchant de l'autre côté de la route), Museu de Design e Artes Decorativas, juste derrière, le Museu Nacional de Arqueologia et le Museu dos Jeronimos, tous deux abrités par le Mosteiro dos Jeronimos (musée des Hiéronymites). Ce dernier bâtiment, il vaut le détour quand même. C'est une construction vraiment massive, du même type d'architecture que la Tour de Belém (c'est ce qu'on appelle le style manuélien en architecture, je crois), dont la construction a été entamée au début du XVIème siècle. Historiquement, c'était un monastère, mais pour les hiéronymites. Je n'y connais rien de rien en religion, donc je te laisserai te renseigner à ce sujet, lecteur. Tout ce que je sais sur cet ordre, c'est qu'il s'agit d'un ordre 100% masculin et qu'il est surtout présent sur la péninsule ibérique. (désolée, la photo, c'est la seule que j'ai, et elle date de 2007 qui plus est ; à chaque fois qu'on va à Lisbonne, l'appareil tombe en panne de batterie quand on arrive à Belém...).

Entre cet édifice et le Tage, tu as 3 parcs, dont un jardin botanique, et le dimanche, un petit marché artisanal se tient par là. Et enfin, c'est en continuant direction le centre via la Rue de Belém que tu vas tomber sur la fameuse Fabrica dos Pastéis de Belém. Si tu as 2 bonnes heures devant toi et que tu ne meurs pas de faim, fais peut-être la queue histoire de te remplir l'estomac d'un délicieux Pastel de Belém , avant de continuer ton chemin vers le centre !

A suivre... (PS : tu verras dans la 3ème partie que je ne t'ai absolument pas proposé un circuit logique de visite, et qu'il vaudrait mieux intervertir parties 2 et 3... Mais bon, au moins, c'est du vécu ce que je te raconte ! Allez, ne m'en veux pas, faute avouée, faute à moitié pardonnée hein !)

Lisbonne (2ème partie)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Seb 07/07/2015 18:08

En parcourant ton super blog, j'ai vu que tu avais une petite interrogation concernant le pont du 25 avril, ou peut être as tu oublié de mettre à jour.
Le pont du 25 avril aurait été renommé ainsi suite aux évènements de 1974, appelés aussi révolution des œillets ;-)
Je pars demain au Portugal et j'ai parcouru (presque) tout ton blog, je pense pouvoir partir tranquilou...
Merci, Seb.

Jenzinha 08/07/2015 08:24

Merci bien pour cette précision ! C,est vrai que sur le moment, j'ignorais totalement l'origine du nom, que j'ai bien évidemment ensuite découverte au fil des mois ;-)
Merci pour ta lecture, et bon séjour au Portugal !

snoring causes 22/04/2014 11:57

The pictures of Lisbon that have shared are really beautiful. I think it is a great place to be with friends and family. I have always loved exploring places. I feel really fortunate to know about Lisbon from your site. Thanks for sharing your experience as well as the pictures. Thanks.

Deolinda 01/09/2013 10:52

Pas de problème, on suit bien ta visite!
Comme si on y était!
De plus avec "um pastel de nata" pour finir! Hummm

Petite parenthèse si je peux me permettre :
C'est sous la dictature de Salazar dans les années 60 que la construction du pont "25 de abril" a été décidée et achevée (août 1966) il porta alors le nom de "Ponte de Salazar"
Ce nom changea à la révolution des oeillets le 25 avril 1974.
petit lien :
http://deoromi.overblog.com/r%C3%A9volution-des-%C5%93illets-revolu%C3%A7%C3%A3o-dos-cravos
Voilà petite info sur ce pont, dire que nous avons presque le même âge!!!
Hou la la que les années passent!!! ;-)

Jenny 01/09/2013 22:04

Super pour l'info, je ferai un ptit lien vers ton blog alors quand je ferai l'article sur les ponts du Tage, parce que celui du 25 avril restait un gros mystère pour moi héhéhé ! Merci encore !