Saudade

Publié le par Jenny

Cher lecteur,

Je ne sais pas si à cause du temps de m**** actuel (non, tu n'as franchement rien à m'envier en ce moment côté météo!!), mais j'ai bien envie de te parler de la saudade aujourd'hui.

Mais qu'est-ce donc ? La traduction de "salade" ? De "solitude" ? Nan. Un truc destiné à faire revenir le beau temps ? Non plus...

Saudade (sodade en cap-verdien), c'est un mot portugais intraduisible littéralement. D'ailleurs, les lusophones sont assez fiers d'avoir ce mot dans leur langue. Je me souviens de mon arrivée au Brésil ; un de mes collègues de travail m'a dit au bout du 3ème jour, avec un large sourire de satisfaction : "notre langue est la seule à avoir un mot qui ne se traduit en aucune autre langue ; tu sais lequel?". Il a un peu moins souri quand j'ai su lui répondre ! Mais on a ensuite eu une discussion intéressante au sujet de la saudade.

Venons-en à la signification de ce mot... Comme je le disais ci-dessus, saudade n'a pas de traduction littérale. C'est un mot qui s'utilise pour exprimer une sorte de mixture entre la mélancolie, le regret, la nostalgie et le désir intense à l'égard de quelque chose qu'on aime, qu'on a perdu, et qu'on espère voir revenir sans certitude que ce soit possible. Et on peut encore ajouter d'autres ressentis à cette mixture déjà complexe...

C'est par exemple souvent utilisé par les personnes qui ont quitté leur pays sans savoir si elles y retourneront ; elles ressentent parfois de la saudade à l'égard de ce pays. Ou encore, les portugais l'emploient énormément lorsqu'ils font référence au passé glorieux du Portugal. Ou encore, certains amis que je me suis faits de l'autre côté de l'Atlantique l'utilisent lorsqu'ils reparlent des moments génialissimes qu'on a passés ensemble. On voit bien qu'il y a là une notion forte de manque et de nostalgie, mais que ça va bien plus loin que ça.

C'est un mot qui revient très fréquemment dans les chansons en portugais, notamment dans le fado, style musical typique du Portugal. En voici un exemple ci-dessous, où tu reconnaîtras le mot saudade au cours du refrain :

La chanteuse cap-verdienne Cesária Évora en parle également dans cette chanson très connue :

Même Bernard Lavilliers décrit sa représentation de la saudade.

Même si de nombreux chanteurs, poètes, écrivains ou je ne sais quoi encore ont tenté d'expliquer ce qu'est la saudade, il n'y a finalement qu'une seule chose à retenir : la saudade ne s'explique pas, elle se vit.

Pour ma part, j'ai enfin compris ce qu'était la saudade le jour où j'ai quitté mon cher Brésil et tout ce qui allait avec, ma vie là-bas, les personnes qui en ont fait partie, etc... Saudade do Brasil...

Saudade
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexandre 11/11/2014 12:59

Au Pays de Galles, ils ont aussi leur propre mot pour désigner la saudade: hiraeth (qui se prononce approximativement hiraïese). Tout comme la saudade lusophone, c'est un sentiment qui mélange la mélancolie, la tristesse, la tendresse et l'espoir de revoir ses racines quand un gallois est à l'étranger, loin de la terre du dragon rouge.

D'ailleurs, c'est assez marrant mais nous français avons un mot intraduisible dans les autres langues mais qui signifie tout le contraire: le dépaysement. C'est à dire le sentiment de joie, d'excitation et d'émerveillement qu'un français éprouve dans un autre endroit différent, voire exotique.
J'adore ces mots intraduisibles dans certaines langues, cela révèle pas mal de choses sur la mentalité, l'histoire et la culture des peoples. Tu savais par exemple que les suédois avaient un mot pour désigner la trace laissée par la lune sur la mer ?

Jenzinha 11/11/2014 14:50

Je crois que chaque langue a en effet des mots intraduisibles dans d'autres langues, et c'est ce qui contribue au charme et à l'intérêt de chacune d'elles ! ;-)